Skip to main content

Bienvenue

Joutes Poétiques Granvillaises 2020 [Annulé]

Nous y avons cru…

Nous y avons cru…
Nous y avons cru… Jusqu’au bout, nous y avons cru… Après le succès de Bains de Mots, notre événement estival, nous pensions, que tout était possible, que rien ne nous était interdit… Alors nous avons travaillé, membres du bureau, bénévoles, et autres
petites mains… Et notre enthousiasme semblait contagieux, car nous avons reçu des tonnes d’encouragements, de la part des slammeurs de la France entière, de la part du public qui attendait l’événement avec impatience… De la part de la municipalité qui nous a soutenu, aidé… Enfin de la part de toute l’équipe du Théâtre de l’Archipel, qui mettait à disposition, ses locaux, son matériel et surtout ses équipes.

Nos partenaires privés aussi, continuaient à nous soutenir, à nous offrir leur aide…Alors nous avons continué à y croire… Continuer à rêver d’un 10ème anniversaire grandiose pour Slam Va Bien… Rien ne pouvait nous arrêter… Les poètes allaientv cconverger vers Granville, pour nous offrir leurs gerbes de mots, leurs feux d’artifices verbaux… La fête allait avoir lieu… Nous avons fait, comme si rien ne menaçait ce beau navire…
Mais inexorablement, les nuages se sont accumulés et l’embellie estivale s’est éloignée… Le ciel s’est obscurci, le vent s’est levé… La mer grossissait… Les difficultés croissaient… Nous ne craignons point la vague, on nous dit « durs à la mer ». Nous étions prêts à braver les flots déchaînés… Nous allions déclamer nos vers face à l’océan, nos poèmes sont autant de voiles immaculées qui claquent dans la tempête automnale…
Très vite il est apparu que la tourmente était capable de tout emporter… Alors nous avons décidé de réduire la voilure, de hisser le tourmentin…

Le navire des Joutes Poétiques Granvillaises se mettait à la cape, nous allions arriver à bon port, sous gréement de fortune, certes, mais fiers d’avoir traversé cette bourrasque…Tout cela ne s’est pas fait sans pleurs, sans renoncements… Les décisions de tailler dans le vif, de jeter par dessus bord une partie de la cargaison ont été douloureuses la plupart du temps… Mais restait l’espoir d’accomplir ce périple malgré tout, l’espoir que
cet équipage mène à bien la mission qu’il s’était lui même assigné…
Nous voulions que, portés par la bourrasque nos mots s’envolent, se perdent dans la tourmente, et retombent, au loin, dans les songes de l’un, dans le cœur de l’autre, étonné soudain de sentir ce souffle salé au cœur de ses pensées, au milieu de ses rêves…

Hélas, une vague scélérate a fini par faire sombrer les JPG 2020. Tout près du but, nousn avons été surpris comme tant d’autres par cette lame de fond, initiée, qui l’aurait cru, par un éternuement de pangolin sur un marché d’orient… Je tente de mettre des accents poétiques sur ce qui nous arrive car les mots, les métaphores et autres figures de styles sont nos armes à nous poètes, nous slammeurs pour essayer d’adoucir la rigueur de ce monde. Cela peut paraître vain, mais beaucoup parmi vous se reconnaitront dans cette tentative d’adoucir cette épreuve…

Alors, oui, la mort dans l’âme, et malgré le soutien sans faille de tous nos partenaires, nous devons nous résigner, les Joutes Poétiques Granvillaises 2020 n’auront pas lieu. Il n’y a rien à regretter, car chacun à son poste a fait de son mieux, pour que la fête ait lieu.

Jusqu’à ce jour fatidique du 28 Octobre dernier, tout le monde s’affairait encore pour régler les derniers détails. Tous nos partenaires se mettaient en quatre pour s’adapter aux circonstances… Cela n’a pas été fait en pure perte, car cela va nous permettre de mettre cette expérience malheureuse à profit… Cela nous a permis de tester la solidité des liens qui nous unissent à tous nos partenaires disséminés dans tout le pays Granvillais et au delà.

Ces relations fructueuses sont mises en sommeil pour quelque
temps, mais ne demandent qu’à s’épanouir dès les circonstances seront favorables. Alors, un immense merci à tous ceux qui nous ont aidés :
Toute l’équipe du Théâtre de l’Archipel. Merci à M Marc Gourreau, directeur, avec une mention particulière à Mme Florence Ropars, qui a poussé la sollicitude jusqu’à répondre à nos mails sur son temps de vacances. Tous les membres de l’association tiennent à saluer cette remarquable disponibilité. La Municipalité de Granville et son adjointe à la culture, Isabelle Artur Monneron, qui nous ont soutenu en mettant à notre disposition des locaux, et une assistance pour nos démarches administratives concernant les évènements.

Le Conseil Départemental qui nous soutient financièrement et qui nous apporte une aide
précieuse pour la réalisation des affiches et des flyers, qui cette année auront sûrement
le statut de « collectors »… Merci à Mme La Vice Présidente chargée de la culture.
La communauté de communes Granville Terre et Mer et sa vice présidente chargée de la culture, Mme Marie Claude Corbin.
La Médiathèque de Granville qui devait nous accueillir pour l’atelier d’écriture animé par Gildas et la projection du film « Les Dernis ».
Le Centre Régional Nautique de Granville, qui devait héberger et assurer la restauration de la plupart des slammeurs.
La Maison de la Normandie et de la Manche à Jersey, qui relaie dans les Îles Anglo-Normandes la plupart de nos évènements et qui nous a mis en contact avec des poètes Jersiais.
Merci aussi à tous nos partenaires privés, commerçants, restaurateurs, artisans des métiers de bouche, qui tous nous permettent par leurs dons et leur soutien de faire profiter à nos invités de leur savoir faire. Je ne peux tous les citer ici mais nous ne les oublions pas.
Un grand merci aussi à Gladys de la Lune Rousse, qui devait accueillir le Tremplin Slam le 30 Octobre, soirée annulée à 24 heures près.
Merci à Yannec Tomada sculpteur, qui a réalisé le Bulot d’Or 2020, qui ne sera hélas pas décerné cette année. Merci aussi aux artistes, Maud Hortala, Antoine Hortala et Hugo Caron qui devaient exposer leurs œuvres au Théâtre de l’Archipel dans le cadre de l’exposition pluri-arts.

Merci aux Slammeurs de France et de Belgique qui avaient répondu avec
enthousiasme à notre invitation, et qui nous promettaient de faire de ce
10èmeanniversaire de Slam Va bien une fête grandiose. Nous sommes absolument désolés de ne pas avoir pu vous accueillir, tant votre présence nous enchante chaque année…
Merci à tous les bénévoles qui avaient répondu à l’appel pour nous aider à organiser cet événement de taille qui mobilise de nombreuses personnes sur toute une semaine. Merci au public qui manifestait déjà l’impatience d’assister à ces JPG 2020 ce qui nous a grandement stimulé, jusqu’à l’annonce fatale…Alors, pour conclure…

Les Joutes Poétiques Granvillaises 2020 sont mortes…vivent les Joutes Poétique 2021 !
Eh oui, chers poètes, chers slammeurs, cher public, chers adhérents, chers partenaires, nous vous donnons rendez vous l’année prochaine pour de nouvelles Joutes Poétiques, encore plus belles. Pour de nouveaux duels verbaux, un fracas de textes, un flamboiement de vers déclamés…
Car la poésie, quoi qu’il arrive continuera à vivre, à croitre, à s’exprimer et à émerveiller le plus grand nombre… Il y aura toujours quelque part des femmes et des hommes qui s’empareront d’un stylo pour écrire sur un bout de papier ce qu’ils ont sur le cœur. Nous serons donc toujours là pour accueillir ces personnes et leur laisser un espace pour s’exprimer.

Nous réfléchissons déjà à mettre en place des évènements tout au long de
l’année prochaine afin que cette flamme poétique que nous avons allumée ne s’éteigne pas dans les mois qui viennent.
C’est là la mission que Slam Va Bien s’est assignée, et c’est sans que nous relâche nous essaierons de la mener à bien, avec votre aide précieuse, pour 2021, et pour toutes les années à suivre…

Vive la poésie, vivent les poètes, vive le Slam, vivent les Slammeurs.
A l’année prochaine, chers amis, prenez soin de vous ! Le monde a besoin de poètes !


Granville le 30 octobre 2020
Le Président Philippe LEBOUCHER
Et toute l’équipe Slam va Bien.